Alternances de la métaphysique, Joseph Cohen, Paris, Galilée, 2009.

Alternances de la métaphysique, Joseph Cohen, Paris, Galilée, 2009.

La pensée d’Emmanuel Levinas, en s’inscrivant au coeur de la métaphysique et en répétant incessamment ce qui s’y joue, projette la question fondamentale de l’onto-théologie au-delà de ce qu’elle aura signifié. Elle inscrit donc à même la métaphysique une puissante interruption de sa constance, de sa persévérance, de sa résolution, et l’ouvre par là-même à une autre source du sens à la fois hétérogène et consentante au déploiement de son essence en tant qu’explicitation du sens de l’être.

Ainsi, Alternances de la métaphysique, entend marquer à la fois le sens et l’essence de l’histoire de la métaphysique tout en cherchant à y éveiller une exception singulière : l’autre de la métaphysique. Ou encore : penser l’autre de la métaphysique au coeur de la métaphysique. Or, tracer ce mouvement, dont Levinas rend compte par l’expression « au-delà dans », suppose un retournement de la question fondamentale de l’onto-théologie. Ce retournement expose le dessein de la méta-physique à un événement qui, au-delà de son fondement, la somme de se dire toujours autrement. Comme si l’événement de la métaphysique lui arrivait toujours depuis un ailleurs à la fois contenu en elle et irréductible à son développement – l’éveillant à l’alternance infinie de sa tâche première et de sa visée ultime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s