Partenaire 1: PHILéPOL (GEPECS)

Yves Charles Zarka

Professeur (1ère Classe) à l’Université Paris Descartes (Sorbonne),
Chaire de Philosophie politique

Titres et distinctions

– Docteur en philosophie
– Habilité à diriger des recherches
– Qualifié aux fonctions de professeur des universités : n° de qualification 08117180673
– Lauréat de l’Académie des Sciences Morales et Politiques (1988)
– Médaille de Bronze du CNRS (1990)

Responsabilités scientifiques

– Directeur du Centre Thomas Hobbes du CNRS (1990-2002)
– Directeur du Centre d’Histoire de la philosophie Moderne du CNRS (1996-2004)
– Directeur du programme ANR-LEGICONTEST « Concurrences de légitimité, types de contestations et réforme de l’Etat dans les sociétés européennes » (2006-2009)
– Directeur d’un programme du CNRS (Instituts SHS et INEE) sur « Territoires, environnement et citoyenneté en Europe » (2008 et suivantes)

Responsabilités universitaires  (CNU, CNRS, Commissions, etc.)

– Membre du groupe d’experts de philosophie du Ministère chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche (1994-1997).
– Co-président de la commission chargée de la Consultation et du Rapport sur la recherche philosophique en France (1995-1996).
– Membre du Comité national du CNRS 35ème section (nommé 1995-99)
– Membre du CNU 17ème section (nommé 1994-1995, élu 2000-2003)

Déroulement de carrière

– 1975-1988 : Professeur de philosophie dans le secondaire pendant 14 ans successivement dans les lycées d’Angoulême, Fontenay le Comte, Sceaux (Lakanal), et Savigny sur Orge.

– 1988 : Réussite au concours de Chargé de recherche (CR2) au CNRS
– 1995 : Réussite au concours de Directeur de recherche (DR2) au CNRS
– 2005 : Professeur à l’Université Paris Descartes (Sorbonne)
– 2006 : Passage à la 1ère Classe des Professeurs d’Université.

Autres responsabilités scientifiques :

Directeur de 4 collections et de la revue Cités aux Presses Universitaires de France.

Directeur de la collection « Emergences » portant directement sur des questions environnementales chez Armand Colin

Rayonnement à l’étranger

Cours ou cycles de conférence à Cambridge, Oxford, Turin, Naples, Milan, Padoue, Pise, Florence, Barcelone, Madrid, Berlin, New York (New York University), Boston, Chicago, Baltimore (Johns Hopkins University), New Brunswick (Rutgers University), Montréal, Québec, Tel Aviv, Jérusalem, Rio de Janeiro, Porto Alegre , Pelotas, Kaslik (Liban), Tunis, Liège, Valencia.

Principales publications (les livres cités sont traduits en une dizaines de langues)

‑ La décision métaphysique de Hobbes – Conditions de la politique, Paris, Vrin 1987, 1999
– Hobbes et la pensée politique moderne, Paris, PUF, 1995
– Philosophie et politique à l’âge Classique, Paris, PUF, 1998.
– L’autre voie de la subjectivité, Paris, Beauchesne, 2000.
– Figures du pouvoir, Paris, PUF, 2001.
– Difficile tolérance, Paris, PUF, 2004.
– Réflexion intempestives de philosophie et de politique, Paris, PUF, 2006
– Critique des nouvelles servitudes, Paris, PUF, 2007.
– Kant cosmopolitique, Paris, L’Eclat, 2008.
Manifeste sur l’urgence du temps présent, Paris, Armand Colin, à paraître en 2010
– Le monde émergent, (dir.) 3 volumes sur l’environnement, Armand Colin, 2010.
Repenser la démocratie (dir.), Paris, Armand Colin, 2010, 624 p. .
– Il faut ajouter à cela 20 livres collectifs et 280 articles.

Marie Laure Basilien-Gainche

marie-laure.basilien@univ-paris3.fr

marielaurebasilien@hotmail.fr

Domaines de recherche

Droit constitutionnel; droits fondamentaux ; droit public comparé ; droit public européen.

Statut actuel

Maître de conférences en droit public – UFR d’études européennes – Université Sorbonne Nouvelle Paris III (qualification par la section 02 du Conseil National des Universités en 2004) – depuis 2004.

Etablissement d’affectation : UFR d’études européennes – Université Sorbonne Nouvelle Paris III

Responsabilités administratives et pédagogiques

Directrice adjointe de l’UFR d’études européennes – depuis 2008.

Membre du Conseil de gestion de l’UFR d’études européennes – depuis 2006.

Membre du CEVU de l’Université Paris III – depuis 2008.

Membre du Bureau du CEVU de l’Université Paris III – depuis 2008.

Membre du Bureau de l’Université Paris III – depuis 2008.

Membre du Collège de spécialistes section 02 de l’Université Paris III – depuis 2006.

Membre de l’EA 2291 “Intégration et coopération dans l’espace européen”– depuis 2004.

Membre associé de l’EA 3625 “Groupe d’étude pour l’Europe de la culture et de la solidarité”, Paris V  – depuis 2007.

Listes des 5 publications les plus significatives des 5 dernières années

“Les clandestins de Mayotte : un droit dérogatoire versus les droits fondamentaux ”, durant le colloque  Terrains d’asile : corps, espaces et politique, tenu à Paris à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, du 18 au 20 septembre 2008.

“Le modèle européen de démocratie parlementaire serait-il gouvernemental ?”, Revue du droit public, n° 3, juin 2009, pp. 869-884.

“La vertu constituante de l’Union européenne : la promotion des principes de l’Etat de droit”, à paraître courant 2009 dans Union de droit, union des droits – Mélanges en l’honneur de Philippe Manin, sous la direction de Jean-Claude Masclet & Hélène Ruiz Fabri & Chahira Boutayeb & Stéphane Rodrigues, Editions Pédone, 17p.

“Parlements scandinaves et affaires européennes : quand le contrôle de l’action gouvernementale devient modèle“, Revue du Marché Commun et l’Union européenne, septembre 2009, n°531, pp. 527-532.

“La démocratie et les limbes : le confinement des immigrants dans un espace public juridictionnalisé”, à paraître fin 2009 dans La démocratie en questions dirigé par Yves-Charles Zarka, chez Armand Colin.

“Le droit à un environnement sain : du principe de précaution à l’état de nécessité ?”, à paraître fin 2009 dans Le monde émergent dirigé par Yves-Charles Zarka, chez Armand Colin.

“L’Etat, identité nationale, identité européenne”, à paraître à l’Annuaire de droit européen.

Coralie Raffenne

Depuis sept 2004

Maître de Conférences – Directrice du département de Langes Etrangères Appliquées (de 2005 à sept 2008)

UFR Lettres, Langues et Sciences Humaines – Université d’ORLEANS

Enseignements principaux:

·Civilisation britannique contemporaine : Institutions juridiques et politiques ; Common Law ; Introduction au Droit Européen (L3 et Master) ; Droit Européen des Affaires (Master)·Anglais Juridique (Master 2); Langue LEA (version, expression, grammaire)

2002-2004 Maître de Langue à l’Université Paris II Panthéon Assas

Enseignements : Anglais juridique DEUG deuxième année, Langue et civilisation Britanniques à l’Institut de droit des Affaires de l’Université Paris II (2002-2003), Anglais pour les Relations Internationales, DEA de Relations Internationales

Administration

Direction du département LEA à l’Université d’Orléans (mandat de 3 ans)

A l’université Paris II, participation à la coordination des enseignements d’anglais juridique obligatoires de deuxième année de DEUG et à la réflexion sur la réforme LMD

A Reading, direction du Programme Law and French

En Irlande, direction du programme Law and French ; administration des programmes et échanges Erasmus/Socrates avec la France

Recherche

« La nouvelle gouvernance de la famille en France et en Grande Bretagne : les mères et l’ombre de la hiérarchie », Colloque interdisciplinaire les Mères et l’autorité, l’autorité des Mères, Université de Bordeaux III et IV, décembre 2009,  article à paraître.

“From government to governance: Public Services  and  the blurring of the private/public divide in neo-liberal governmentality” L’Observatoire de la Société Britannique, Automne 2009 (à paraître)

“Democracies in Action: Foucaultian Perspective on British and French Tax Enforcement”, E-Réa, Juillet 2009

« The future of Higher Education » communication sur la réforme du financement des universités en Angleterre pour l’atelier CRECIB organisé par Michael Parsons pour le 44 ème congrès de la SAES en mai 2004

Maia Fansten

Courriel : maia.fansten@parisdescartes.fr

Maître de conférences en sociologie à l’Université Paris Descartes depuis septembre 2007

1) Thèmes de recherche :

Axes de recherche : sociologie de la santé, maladie, pratiques thérapeutiques, psychanalyse, santé mentale, monde intellectuel, savoirs, professions.

– les nouvelles formes de catégorisation et de pratique thérapeutique en particulier les catégorisations relatives aux phénomènes de désocialisation ou de retrait social des jeunes :

–          étude des débats, des controverses (articulations complexes entre savoirs, théories, arguments éthiques, scientifiques, etc.)

–          étude des modes d’appropriation, de compréhension des catégorisations auprès des « usagers », des familles, des professionnels (médecins, instituteurs ou professeurs, etc.)

– sur la sociologie de l’individu face à la maladie et plus particulièrement aux recours à des thérapies ou méthodes alternatives en complément de traitements médicaux lourds (longue maladie, maladie chronique, etc.)

2)      Production scientifique :

Livre : OS :  Le divan insoumis. La formation du psychanalyste : enjeux et idéologies, Paris, Hermann 2006.

Articles dans un ouvrage collectif :

– OV : « Pourquoi les psychanalystes ne veulent rien faire comme les autres ?», in Psychanalyse. Points de vue. Coordonné par M. Molinié, Ed. Sciences Humaines, 2007.

– OS : « La transcription du Séminaire de Jacques Lacan : oralité et textualité » in Figures du texte scientifique,  ouvrage collectif sous la direction de Jean-Michel Berthelot, Paris, PUF, 2003, pp. 163-192.

– En cours OS : : « Présences et absences de la psychanalyse à Cerisy », in Cerisy, 1968-1986 : un tournant intellectuel et politique ?, Actes des Journées d’étude du Centre d’Histoire de Sciences Po, Paris, Presses de Sciences Po.

TH : La demande d’extraterritorialité de la psychanalyse française : fondements, problèmes, enjeux

Jury : M. le Professeur . J.-M. Berthelot (Directeur), Université Paris 4 ;  M. le Directeur d’études J.-L. Fabiani (rapporteur), EHESS,  M. le Professeur B. Péquignot (rapporteur), Université Paris 3 ; M. le Maître de conférences (HDR) B. Pulman, Université Paris 5 ; M. le Professeur B. Valade (président), Université Paris 5.

Mention Très honorable avec les félicitations du Jury à l’unanimité.

Parue aux éditions Hermann.

RESPONSABILITÉS ADMINISTRATIVES

Responsable du Master professionnel Evaluation et gestion des risques sociaux spécialité Santé et vieillissement.

RESPONSABILITÉS PEDAGOGIQUES

Responsable de l’U.E. fondamentale Théories sociologiques 2 (TSO2).

Co-créatrice et responsable de l’U.E. à choix « Sociologie des croyances et de la connaissance » (SOCA).

ENSEIGNEMENTS  (année 2008-2009)

Charges de COURS MAGISTRAL :

« Théories sociologiques 2 » (TSO2) en L1.

Charges de TRAVAUX DIRIGES :

« 27 heures d’enseignement sur la sociologie de la santé au Collègue Universitaire de France (CUF) à Moscou en novembre 2009

COMMUNICATIONS SCIENTIFIQUES

Colloques et congrès (COM) :

Séminaires et journées d’étude :

Avril 2008 : « L’exception psychanalytique française », Journée du GEPECS « Sociologies de la culture et des professions intellectuelles », Université Paris Descartes, Sorbonne.

Janvier 2008 : « Une psychanalyse « à la française » : questions sur les singularités épistémologiques et professionnelles de l’univers psychanalytique français », Séminaire Européen « Sciences sociales et santé mentale », E.N.S.

Décembre 2007 : « Cerisy et les débats de la psychanalyse française », Journées d’étude Cerisy, 1968-1986 : un tournant intellectuel et politique ?, Laurent Jeanpierre et Laurent Martin, Centre d’Histoire de Sciences Po.

Expertise :

Mai 2008  :  expertise et coordination des 63ème Journées Nationales du CEFIEC « Former pour demain. Vers une filière universitaire en soins infirmiers », Angers. Deux interventions, l’une sur « Discipline et savoirs », l’autre sur « Profession et professionnalisation ».

Juin 2010 : « Ancrage disciplinaires, formation et courants de pensée », Journées d’Etude de l’ARSI « Savoir scientifique : production, enseignement et application dans la pratique »

Eric LETONTURIER

Adresse électronique : eric.letonturier@orange.fr

Formation et distinctions

Statut actuel : Maître de conférences à l’université Paris Descartes et chercheur au GEPECS

1995 : DEA de Philosophie (Paris I)

2000 : Doctorat de sociologie (Paris V) : Réseau et société. Émergence et avatars socio-historiques d’une notion polysémique.

2001 : Prix de Thèse Paris V Sorbonne

2003 : Maître de conférences Paris V

Dernières publications

– Letonturier (Eric) dir., 2010, Questions politiques : culture, corps et pouvoir, Paris, L’Harmattan, à paraître.

– Letonturier (Eric), 2010, Modernité, individualisation et culture militaire. L’exemple de l’uniforme, in Letonturier (Eric) dir., Questions politiques : culture, corps et pouvoir, Paris, L’Harmattan, à paraître.

– Letonturier (Eric) dir., 2010, Sociologie de l’identité militaire, à paraître.

– Letonturier (Eric) dir., 2010, G. Tarde sociologue de l’institution militaire, in Letonturier (Eric) dir., 2010, Sociologie de l’identité militaire, à paraître.

– Letonturier (Eric) dir., 2010, La sociologie de la guerre de G. Tarde. Idées, identités et civilisation, in Thivet (Delphine) dir., 2010, Théorisations de la guerre, à paraître.

– Letonturier (Eric), 2010, « Autorité », « Sécurité », « Désobéissance civile », « Armée, pouvoir militaire », in Zarka (Yves-Charles) dir., Dictionnaire de la légitimité, à paraître.

– Letonturier (Eric), 2007, Des civils chez les militaires : civilianisation de l’armée et culture militaire, in Porteret (Vincent) dir., 2007, La Défense, Acteurs, légitimité et missions : perspectives sociologiques, Paris, L’Harmattan, 73-87.

– Letonturier (Eric), 2007, « La notion de communication chez Saint-Simon », in Sacriste (Valérie), Communication et média. Sociologie de l’espace médiatique, Paris, Foucher, p. 261.

– Letonturier (Eric), 2007, « La notion de réseau dans l’histoire des sciences sociales », in Sacriste (Valérie), Communication et média. Sociologie de l’espace médiatique, Paris, Foucher, p. 212-213.

– Letonturier (Eric), 2006, Jeu, réseau et civilisation. Métaphores et conceptualisation chez Norbert Elias, L’Année sociologique, vol. 56, p. 67-82.

– Letonturier (Eric), 2005, Sociologie des réseaux sociaux et psychologie sociale : Tarde, Simmel et Elias, Hermès, n°41, p. 41-50.

– Letonturier (Eric), 2005, « B. Mandeville », « J.-J. Rousseau », in Borlandi (M.), Boudon (R.), Cherkaoui (M.), Valade (B.), Dictionnaire de la pensée sociologique, Paris, PUF, p. 416-418 et p. 612-614.

Responsabilités et activités de recherche

– Responsable du réseau thématique (RT 8) « sociologie du militaire : sécurité, armée et société » de l’Association Française de Sociologie :

– Membre du programme LEGICONTEST (ANR) « Concurrences de légitimité, types de contestation et transformations de la place de l’État dans les sociétés européennes » dir. : Y.-Ch. Zarka.

– Membre du comité de lecture de la revue internationale Res Militaris.

– Responsable de l’organisation de la 5ème Journée d’étude du GEPECS, Le Politique : formes, figures et forces, 27 avril 2007, Université Paris Descartes Sorbonne.

– Co-organisateur de la 1ère, 2ème, 3ème Journée d’étude du GEPECS

Expertise et formation

– Actions de formation en sociologie au sein de l’Etat-major de l’armée de terre en 2005-2006.

– Expertise et activités de conseil auprès du chef d’Etat-major de l’armée de terre entre 2001-2003. Remise de plusieurs rapports.

– Correcteur et membre du Jury de l’épreuve de sociologie des concours d’officier de police et de commissaire de police (Ministère de l’intérieur) depuis 2005.

Collaboration à l’Etranger

Cycle de conférences en 2006 et 2007 aux Collèges Universitaires Français de Moscou et de Saint-Pétersbourg

Responsabilités administratives

–          Directeur adjoint du Département sciences sociales de l’université Paris Descartes

–          Membre de la commission de spécialistes 19ème section de l’Université Paris Descartes

–          Membre élu du Conseil scientifique local de la faculté SHS de Paris Descartes

–          Membre du comité de pilotage du site internet de la Faculté des sciences humaines et sociales de l’université Paris Descartes.

–          Enseignant référent et participant au dispositif « Plan réussite en Licence »

Joseph Cohen

@ : joseph.cohen@ucd.ie

Langues : français, anglais, allemand, espagnol, hébreu, grec ancien (lecture), latin (lecture).

Membre du Comité de lecture de la revue Les Temps Modernes (Paris, Gallimard).

Ancien Directeur de Programme au Collège International de Philosophie.

Formation Académique

1997-2002 Doctorat de Philosophie.

Sous la co-direction de M. le Professeur R. Legros (Université de Caen) et de M. le Professeur J. Derrida (EHESS – Paris).

1996-1997 Diplôme d’Études Approfondies de Philosophie et d’Épistémologie.

Sous la direction de M. le Professeur J. Derrida (École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris). Mention : Très Bien.

1995-1996 Diplôme d’Études Approfondies d’Histoire de la Philosophie.

Sous la direction de M. le Professeur B. Bourgeois (Université de Paris I Panthéon-Sorbonne). Mention : Très Bien.

1994-1995 Maîtrise de Philosophie.

Sous la direction de M. le Professeur B. Bourgeois (Université de Paris I Panthéon-Sorbonne). Mention : Très Bien.

1993-1994      Bachelor of Philosophy, Exeter College, Université d’Oxford, Royaume-Uni.

1990-1993 Bachelor of Arts, Spécialisation Philosophie, Université York, Toronto, Canada.

Postes d’enseignement et de recherche

Depuis septembre 2007 :

Enseignant-Chercheur titularisé, School of Philosophy, University College Dublin (Irlande).

2009-2010

Professeur Invité, Università degli studi di Sassari (Sardegna), Sassari, Sardaigne, Italie.

2005-2009

Professeur Invité, Staatliche Hochschule für Gestaltung (Universität Karlsruhe), Karlsruhe, Allemagne.

2004-2005

Professeur invité, Institut für Philosophie, Universität Stuttgart, Allemagne.

Chercheur post-doctorant, Département de Philosophie, Université de Strasbourg II – Marc Bloch, France.

2003-2004

Chercheur post-doctorant, Département de Philosophie, Université de Strasbourg II – Marc Bloch, France.

2002-2003

Enseignant invité, Séminaire pour enseignants de Philosophie, Académie de Créteil.

2001-2002

Chercheur affilié (sous la direction de M. le Professeur Dr. H.-G. Gadamer), Philosophiches Seminar, Universität Heidelberg. Janvier 2001-Janvier 2002.

1999-2000

Chercheur affilié (sous la direction de M. le Professeur Dr. J. Habermas), Institut für Philosophie, Universität Frankfurt am Main. Janvier 1999-Janvier 2000.

1999

Chercheur affilié (Sous la direction de M. le Professeur R. Bernet), Institut de Philosophie, Louvain, Belgique. Janvier-Juin 1999.

Hélène Feertchak

Hélène FEERTCHAK-GERY

E-mail (personnel) : Ln.feer@wanadoo.fr E-mail (prof.) : Helene.Feertchak@parisdescartes.fr

Formation

–          Doctorat de Psychologie sociale de l’Université Paris Descartes (1987)

–          Maîtrise de Psychologie sociale  de l’Université Paris Descartes (1973)

–          DESS Etudes d’Opinion et Stratégie Marketing de l’Institut d’Etudes Politiques de  Paris (1971)

–     Diplôme de l’Ecole HEC.JF (1970)

Activités universitaires

. à l’Université Paris Descartes en Psychologie sociale

–          depuis 1988 : Maître de conférences

–          1985-1987 : Assistante

–          1975-1984 : Chargée de cours et vacataire de recherche sur des contrats CNRS

. autres enseignements à Paris Descartes

–          Cours magistral de Psycho-sociologie des organisations en 1ère et 2ème année de Licence Economie & gestion

–          Cours de Psycho-sociologie des organisations dans le Master 2 Ingénierie des ressources humaines

. à l’Institut d’Etudes politiques de Paris

–          1993-2008 : Cours-séminaire en Master Marketing Communication : Le psychosociologue et le consommateur

Laboratoire

–          jusqu’au 31/12/09 : Laboratoire de Psychologie environnementale, UMR CNRS n° 8069

–          à partir du 1er/01/10 : nouvelle EA : Psychologie des menaces sociales et environnementales

Travaux et publications

OUVRAGE

Feertchak H. (1996) – Les motivations et les valeurs en psycho-sociologie, Paris, Armand Colin, coll. Cursus

CHAPITRES DANS DES LIVRES COLLECTIFS

Feertchak H. (2003) – The young citizens and politics, in : C. Roland-Lévy & A. Ross, Eds., Political Learning and Citizenship in Europe, CiCe Series : European Issues in Children’s Identity and Citizenship, Volume 3, Oakhill, UK :Trentham Books

Feertchak H. (2004) – Le langage des valeurs, in : A. Dorna & P. Georget, Eds., La démocratie peut-elle survivre au XXI° siècle ? Psychologie politique de la démocratie, Paris : In press Editions

Feertchak H. (2009) – Valeurs et idéologie, le cas des valeurs démocratiques, in : M.-L. Rouquette, La pensée sociale, Editions ERES

COMMUNICATIONS

Feertchak H. (2005), Du citoyen au concitoyen, communication au Colloque international Citoyenneté, Justice et Pychologie, Université Lumière Lyon 2, 11, 12 & 13 juillet 2005

Feertchak H. (2006), La nouvelle citoyenneté redessinée par l’école et les media, communication à la 8ème Conférence internationale sur les Représentations sociales, Rome, La Sapienza, 28 août-1er septembre 2006

Feertchak H. (2007), Responsabilité sociale des entreprises (RSE) : l’environnement comme alibi ou comme levier ?, communication à la Journée d’études Environnement et responsabilité morale, LPE Institut de Psychologie, Université Paris Descartes, 5 juin 2007

Feertchak H. (2007), La consommation éthique, une consommation mimétique ?, communication à la Journée 2007 du Marketing environnemental, IMED & Université de Cergy-Pontoise, 12 juin 2007

Feertchak H. (2008), Management : la figure ambiguë du chef charismatique, communication au Colloque national Le chef charismatique vu par les SHS : présence, explication et utilité sociale, Université de Caen, 5 mai 2008

Feertchak H. & Rouquette M.-L. & (2008), Collective memory and democratic values : historical pessimism and nation-centered preference, 31st Annual Scientific Meeting, International Society of Political Psychology, 9-12 July 9-12, 2008, Paris

Eugenia Ratiu

adresse professionnelle

Université Paris Descartes

LPEnv. CNRS UMR 8069

71 avenue édouard Vaillant

92 774 BOULOGNE

eugenia.ratiu@parisdescartes.fr

Diplômes

1996    Docteur en Psychologie de l’Université Paris Descartes

Mention Spéciale des Formations Doctorales du Groupe des Sciences Humaines de l’Université Paris Descartes

1990    D.E.A. de Psychologie sociale (Psychologie comparative des activités cognitives et des interactions sociales) à l’EHESS, Paris

1986    D.E.S.S. de Psychologie du travail à l’Université Paris Descartes

1973    Diplôme de Maîtrise en Psychologie à l’Université de Cluj – Roumanie

Fonctions

Université PARIS DESCARTES

– Maître de conférences – Service de Psychologie sociale et Environnementale

(depuis 1998)

– Directeur des études  –  Master Professionnel parcours « Psychologie environnementale »

(depuis 2003)

– Attaché temporaire d’enseignement et de recherche      (septembre 1994 – août 1996)

– Chercheur sous contrat                                         (septembre 1996 – août 1998 et

Laboratoire de Psychologie Environnementale                  février 1990 – août 1994)

CNRS – UMR  8069

Activité de recherche

depuis février 1990   membre du     Laboratoire de Psychologie Environnementale

CNRS – UMR 8069-  Université Paris Descartes

devenant à partir du 01.01.2010     EA – Laboratoire de Psychologie des menaces                               sociales et environnementales

Thème de recherche

Continuité et ruptures : dynamique des rapports psychosociologiques à l’environnement selon différentes échelles (habitation, milieu urbain, « biens communs »)

Références liées au thème

Moser, G., Navarro, N., Ratiu, E., & Weiss, K. (in press, 1st quarter 2010). Cultural Background and Environmental Context of Water Perception and Use. In V. Corral-Verdugo, C.H. Garcia-Cadena, & M. Frias-Armenta, Psychological Approaches to Sustainability: Current Trends in Theory, Research and Applications. Nova Science Publisher.

Moser, G., Ratiu, E., & De Vanssay, B. (2005). Pensar en el agua : Representaciones sociales, ideologias y practicas : Un modelo de las relaciones con el agua en diferentes contextos societales. Trayectorias, 18, 79-91

Moser, G., Ratiu, E., & de Vanssay, B. (2004). Relationships to water use and Management in the light of sustainable development. IHDP Update, 4, 13-15.

Ratiu, E. (2006). Logement temporaire et nouvelles mobilités urbaines. In K. Weiss & D. Marchand (Éds.), Psychologie sociale de l’environnement. (pp. 49-61). Rennes: Presses Universitaires de Rennes.

Ratiu, E. (2005). « Chez-soi  » en logement temporaire – attentes et positionnement social. Psychologie & Société, 8, 31-43.

Ratiu, E. (2005). Logement temporaire – dynamique des rapports à l’habiter. In M. Robin & E. Ratiu (Éds.), Transitions et Rapports à l’Espace. (pp. 103-128) Paris: L’Harmattan.

Ratiu, E. (2004). Logement temporaire : contexte et dynamique du chez-soi. In P. U. C. A. (PUCA) (Ed.), L’accès au logement : des évolutions en débat. Mettre en oeuvre le droit au logement. Démembrement et fractionnement de la propriété [CD-ROM, ISBN: 2 11 08 56 65.3] (Vol. 153, pp. 1-125). Lyon: CERTU, Collection Recherche.

Ratiu, E. (1999). Modèles d’analyse psychosociologique et différenciation des rapports environnementaux à l’eau. In C. Aspe & P. Point (Ed.). L’eau en représentations. Gestion des milieux aquatiques et représentations sociales. pp. 15-26. CEMAGREF Éditions.

Alice Le Gof

alice.le-goff@parisdescartes.fr

Situation actuelle

MCF en philosophie sociale à l’Université Paris 5 depuis septembre 2010.

Parcours et titres universitaires

–          Doctorat de philosophie à l’Université Ouest-Nanterre (Laboratoire SOPHIAPOL – EA 3932) sous la direction du Professeur Christian Lazzeri. Titre : Démocratie délibérative et démocratie de contestation. Repenser l’engagement civique entre républicanisme et théorie critique. Thèse soutenue le 28 avril 2009. Mention « très honorable » avec les félicitations du jury à l’unanimité.

–          Diplôme d’études approfondies de philosophie politique, à Paris X-Nanterre, sous la direction de Christian Lazzeri (Mention « très bien ») : Constitutionnalisme et démocratie. Le modèle d’Ulysse et les sirènes.

–          2001 : Agrégation de philosophie.

–          Ancienne élève de l’ENS (Paris – Promotion A/L 1997).

Expérience professionnelle

–          ATER en philosophie à l’Université Paris Ouest-Nanterre de 2006 à 2009 puis en science politique à l’Université Versailles-Saint-Quentin en 2009-2010.

–          Monitrice et allocataire de recherches à l’Université Paris Ouest-Nanterre de 2003 à 2006.

–          Lectrice de français à Rutgers University (Etats-Unis) en 2001-2002.

Publications significatives (sélection).

Co-direction avec M. Bankovsky (La Trobe University) d’un livre intitulé Recognition Theory and Contemporary French Moral and Political Philosophy : Reopening the Dialogue, à paraître en 2011, Manchester University Press.

Co-édition (avec C. Girard) d’un livre intitulé La démocratie délibérative : textes fondamentaux, Hermann (Collection « L’avocat du diable »), septembre 2010.

Care, justice et dépendance, livre co-écrit avec M. Garrau, PUF, avril 2010.

Co-direction avec M. Garrau d’un collectif intitulé La reconnaissance : perspectives critiques, paru en mai 2009 in Le Temps Philosophique, Presses de l’Université Paris Ouest-Nanterre, 390 pages.

Responsabilités éditoriales

–          Membre du comité éditorial de la collection L’avocat du Diable, Hermann (directeur Charles Girard).

–          Membre du comité éditorial de Dicopo (Dictionnaire de philosophie politique).

Marcel Djama

Nationalité :

Adresse professionnelle :

CIRAD 73, rue Jean-François Breton, TA C -99/15, 34398 Montpellier cedex 5

Profession :

Anthropologue

Fonction : Chercheur

Compétences scientifiques:

Anthropologie, sociologie, économie politique

Thématiques :

Gouvernance et politiques publiques ; échanges, marchés, labels, normes.

Autre(s) expertise(s) :

Epistémologie des sciences sociales ; Evaluation des politiques.

Région(s) d’expérience :

Afrique de l’Est (Somalie, Ethiopie, Djibouti, Kenya) ; Afrique de l’Ouest (Sénégal) ; Océanie (Nouvelle-Calédonie) ; Asie du Sud-Est (Malaisie).

Formation :

Doctorat en Sciences Sociales (Ehess, 1995) ; DEA en Sciences Sociales (Ehess, 1988) ; Maîtrise d’Ethnologie (Université de Provence, 1986) ; Licence d’Ethnologie (Université de Provence, 1985) ; Deug de Sociologie (Université de Provence, 1984).

Compétences linguistiques :

Français, Anglais, Espagnol, Somali (lu, écrit et parlé)

Expérience professionnelle :

Chercheur au CIRAD depuis 1993

Expert Consultant – UNDP Somalia

Auteur / réalisateur documentaire, Agence Point du Jour, 1993

Consultant à la Délégation aux Affaires Stratégiques du Ministère de la Défense, 1992

Allocataire de Recherche EHESS : 1988 – 1991

Missions :

Missions récentes (2005 – 2009)

–          Novembre 2009 ; Juillet – Août 2009 ; Mai – Juin 2008 : Indonésie et Malaisie. Etude certification forestière et huile de palme.

–          Novembre 2007 : Malaisie. Table ronde RSPO

–          Novembre 2007 : Indonésie : colloque International Icope

–          Octobre 2007 : Djibouti – Somaliland : Mise en œuvre ATP Icare

–          Août 2007 : USA – Congrès de l’American Sociological Association

–          Juillet 2007 : Kenya – Expertise Nations Unies (UNPOS et PNUD) sur processus de paix en Somalie

–          Mai 2007 : Ethiopie – Kenya. ATP Icare et Prospection Etats fragiles

–          Décembre 2006 : Sénégal – Enseignement Université et Jury de soutenance DEA.

–          Juillet 2006 : Nouvelle-Calédonie – Présentation aux élus de l’étude d’évaluation des politiques économiques en Province Nord.

–          Février 2006 : Mali – Séminaire ATP Décentralisation

–          Novembre 2005 : Australie – Etude certification minière

–          Janvier – Juillet – Novembre 2005 : Nouvelle-Calédonie. Etude Evaluation politiques économiques

Nombreuses autres missions. Séjour de longue durée en Somalie (18 mois),  en Nouvelle-Calédonie (7 ans) et au Sénégal (2 ans).

Formations dispensées :

Séminaire « Gouvernance du développement durable »

Séminaire permanent sur les politiques publiques.

Enseignements universitaires en sciences sociales en France (Ehess ; Université de Nouvelle-Calédonie) et à l’étranger (Université de Dakar ; University of Malaya….)

Publications :

–          Djama M. A paraître. “The political anthropology of “pastoral democracy”: scope and limitations of a political ecology”. In M. Hoehne, V. Luling (eds). Somali culture, society and politics. Essays in Honour of I.M. Lewis. London. Hurst Publishers.

–          Djama M., 2009. « Les standards durables en agriculture comme technologie de gouvernement ? Les enjeux politiques d’un instrument de marché ». Colloque international de la revue VertigO: « la gouvernance à l’épreuve des enjeux environnementaux et des exigences démocratiques » Université d’Ottawa – Ottawa, 14-15 Mai 2009.

–          Djama M., 2009. « Politiques de l’autochtonie en Nouvelle-Calédonie ». In, N. Gagné, T. Martin, M. Salaün, Autochtonies. Vues de France et du Québec. Laval. Presses Universitaires de Laval.

–          Djama M., 2008. « Multifonctionnalité de l’agriculture: le cas de la Nouvelle-Calédonie ».  In Groupe Polanyi (ed). La multifonctionnalité de l’agriculture : une dialectique entre marché et identité. Paris, Quae éditions.

–          Djama M.,  2007. “Governing through standards. Standardization devices in the governance of sustainable development”. International Conference on Oil Palm and Environment. 15-17 November 2007, Bali, Indonesia.

–          Djama M., 2007. « Marchand? Non Marchand? L’hybridation des catégories économiques en pays Kanak (Nouvelle-Calédonie) ». In C. Demmer et M. Salaün (eds). A l’épreuve du capitalisme. Dynamiques économiques dans le Pacifique. Paris, l’Harmattan.

–          Djama M., 2007. « Pour une internationalisation des savoirs : critiques et perspectives ». In F. Khan, D. Lecourt, A-M. Moulin (eds) Y a – t – il une éthique propre à la recherche pour le développement ? Paris, IRD éditions, pp. 105-11

–          Djama M., 2007. Political economy of war and peace in Somalia. Agropolis, Montpellier, (oct. 2007), 20p

–          Coll. Agropolis, 2007.  Proposal for priority actions in the reconstruction and development process of Somalia. Rapport préliminaire. Montpellier Agropolis, Février 2007. 78p + annexes.

–          Djama M., Marie-Rose Mercoiret  (coord.) 2006.  Etude sociologique sur l’impact des projets économiques structurants. Province Nord de Nouvelle-Calédonie. Païta/Montpellier, IAC-CIRAD. 300p + annexes.

–          Djama M. éditeur scientifique, avec L. Bérard et al.) 2006.  Biodiversité et savoirs naturalistes locaux en France. Editions Cirad-Iddri-IFB-INRA, Paris.

Djama M. 2006.  La question des communautés et peuples autochtones, in M. Djama et al.(eds) , Biodiversité et savoirs naturalistes locaux en France, Editions Cirad-Iddri-IFB-INRA

Nathalie Blanc

e-mail : nathali.blanc@wanadoo.fr

Directrice de recherche

CNRS DR UMR LADYSS 7533 HDR (membres du jury : Yves Luginbuhl, directeur de recherches au CNRS, Anne Raulin, anthropologue, professeur à Paris-X,  Christian Grataloup, géographe, professeur à Paris-VII, un, Yankel Fijalkow, sociologue, professeur à l’université du Maine, Sabine Barles, historienne des sciences et techniques professeure à l’Institut  français d’Urbanisme, enseignante au CNAM). Qualifié le 05/02/2009 n°09123193654 au titre de la section 23 – Géographie physique, humaine, économique et régionale. Corps de Professeur des universités

Adresse administrative :

Université Paris 7

UFR GHSS Case 7001

2 Place Jussieu

75005 Pari

Adresse physique

Université Paris 7

UFR GHSS

Immeuble Montréal, Les Olympiades

105 rue de Tolbiac

75005 Paris

Mon apport à la recherche concerne le thème de la nature en ville  (Les animaux et la ville, O. Jacob, 2000), et de l’esthétique environnementale : Vers une esthétique environnementale, Quae, 2008 et en co-direction en 2007 et 2008 « Aimons la ville » avec D. Boullier et J. Lolive, « Esthétique et espace public » avec J. Lolive dans la revue Cosmopolitiques aux éditions de l’Aube, « Littérature et écologie. Vers une écopoétique » avec T. Pughe, D. Chartier, dans le revue Écologie et politique et, en 2010, avec Julie Ramos, Ecoplasties. Art et environnement. J’ai participé à de nombreux rapports de recherche parfois en tant que responsable ou co-responsable. Entre 1999 et 2003, j’ai dirigé un programme sur la nature et le paysage en ville, Des paysages pour vivre la ville de demain, Réponse à l’appel à propositions de recherche, programme « politiques publiques et paysage », Ministère de l’écologie et du développement durable, 319 p. Depuis 2008, je suis co-responsable avec P. Clergeau du programme, Evaluation des trames vertes urbaines et élaboration de référentiels : une infrastructure entre esthétique et écologie pour une nouvelle urbanité en réponse au volet 3 : « Environnement et risques » de l’appel à projet ANR 2008, Ville durable. J’ai également travaillé sur l’investissement des milieux de vie par les habitants entre 2003 et 2008. (L’investissement habitant des lieux et milieux de vie : une condition du renouvellement urbain ? Etude prospective en France, États-Unis, Pays-Bas, Allemagne, Russie. Réponse à l’appel à propositions de recherche « programme exploratoire de recherche prospective européenne », PUCA). J’ai toujours eu à cœur de contribuer à la présence de la géographie auprès d’un public large par une participation fréquente à des émissions de radio ou la presse écrite.

Il faut signaler d’entrée également que mon activité créatrice n’est pas limitée à la recherche géographique, mais comporte une forte dimension esthétique. Il ne s’agit pas d’un « supplément d’âme », mais d’un champ de préoccupations qui croise de plus en plus de mon travail de recherche, ce dont témoigne le titre de mon dernier ouvrage. Ces travaux artistiques empruntent des voies très diverses : participations à des expositions, réalisation d’un court métrage (Objet particulier), traduction de poésies américaines, création d’une association (LMER : Le Monde Est Rond) pour faire dialoguer poésie et environnement, etc. J’ai également, avant d’être chercheuse à temps plein (à la Délégation interministérielle à la Ville, à l’Union Nationale des fédérations d’organismes HLM, enfin au CNRS depuis 1998), travaillé comme graphiste dans des cabinets d’architecture (et non des moindres : Wilmotte, Nouvel). La confluence des préoccupations sur la nature en ville et de l’esthétique se concrétise particulièrement en 2009 par la participation à une activité qualifiée d’éco-artistique, la valorisation de la Chartreuse des femmes dans la communauté d’agglomération de Béthune. Elle est suivie d’une activité importante en matière de poésie sociale et sonore (Biennale de la poésie-Val-de-Marne, 2009, collaboration avec l’École des Arts Politiques : Sciences Pô Paris-Bétonsalon, 2010, Nantes-Parc de la Moutonnerie, 2010, Les Herbiers, 2011).

Virginie Maris

Chargée de recherche (CR2)

Centre d’écologie fonctionnelle et évolutive (CEFE) – UMR 5175

Département Dynamique des systèmes écologiques

1919 Route de Mende

34293 Montpellier Cedex 5

virginie.maris@cefe.cnrs.fr

Champs de recherche

Philosophie de l’environnement, épistémologie de l’écologie et des sciences de la conservation, histoire de l’écologie, éthique environnementale, biodiversité, pragmatisme.

Champ de compétence

Philosophie de la biologie, philosophie des sciences, philosophie des mathématiques, logique, bioéthique.

Formation universitaire

Doctorat en Philosophie (Ph.D.) (11/2006, mention : Excellent)

Université de Montréal – Département de philosophie – Montréal, QC, Canada

« La protection de la biodiversité : entre science, éthique et politique »

Sous la direction de Daniel M. Weinstock

Jury : Daniel M. Weinstock (UdeM), Catherine Larrère (Paris I), Frédéric Bouchard (UdeM) et Christine Tappolet (UdeM)

Contributions scientifiques

Ouvrage

V. Maris, Philosophie de la biodiversité – petite éthique pour une nature en péril, Buchet-Chastel, 2010.

Articles publiés avec comité de lecture

–           V. Maris et A. Béchet, « From adaptive management to adjustive management: a pragmatic account of biodiversity values », Conservation Biology, 24, août 2010, pp. 966-973.

–           V. Maris et J.-P. Revérêt, « Les limites de l’évaluation économique de la biodiversité », Les Ateliers de l’Éthique, 4, mai 2009, pp. 52-66.

–           V. Maris, « Quelques pistes pour un dialogue fécond entre féminisme et écologie », Multitudes, 36, printemps 2009, pp.178-184.

–           V. Maris, « Le développement durable : enfant prodigue ou rejeton matriphage de la protection de la nature ? », Les Ateliers de l’Éthique, volume 1, numéro 2, 2006, pp. 85-102.

Dominique Bourg

Distinctions honorifiques : chevalier de l’Ordre de la Légion d’honneur 2001, officier de l’Ordre national du Mérite 2004, lauréat du Prix du Promeneur solitaire, 2003.

Situation professionnelle :

Professeur ordinaire à l’Université de Lausanne, Institut des Politiques Territoriales et de l’Environnement Humain (IPTEH), Faculté des géosciences et de l’environnement, depuis le 1er septembre 2006.

Professeur des Universités (01.09.00/31.08.06 ; 1ère classe ; 72ème section CNU) à l’Université de technologie de Troyes, directeur du Pôle de compétences Développement Durable de l’Université de technologie de Troyes (février – août 2006) ; président de la Chaire d’écologie industrielle (mars 2005 – août 2006) ; créateur et directeur (01.07.00 – 23.01.06) du Centre de Recherches et d’Etudes Interdisciplinaires sur le Développement Durable (JE 2446), responsable et créateur du Master « Management de l’environnement et développement durable » (du 01.09.01 [pour le DESS « Ecologie industrielle » antérieur] au 31-08-2005) et de la filière « Développement Durable » de l’Ecole doctorale (01.10.01) ; directeur (01.01.98 – 31.08.02) du département Technologie et Sciences de l’Homme. Maître de Conférences à Sciences-Po. Paris (01.11.97 – 31.08.06), co-responsable (01.11.99 – 31.08.06) du séminaire « Environnement, sciences, société » relevant du Master « Politiques publiques » et de la Chaire « Développement durable ».

Formation :

Trois Licences, deux Maîtrises, deux D.E.A., deux Doctorats (Strasbourg 2, 1981 ; EHESS, Paris, 1995) et une Habilitation à Diriger des Recherches en Philosophie (Lyon 3, 1998) ; boursier post-doctoral de la Fondation Alexander von Humboldt (Heidelberg, 01.10.91 – 30.06.93).

Publications :

Douze ouvrages, dix directions d’ouvrage, douze participations à des dictionnaires et encyclopédies, quarante participations à des ouvrages collectifs et cinquante articles.

Domaines de recherche :

Philosophie politique, environnement et développement durable ; évaluation des choix technologiques et des risques, principe de précaution ; économie de fonctionnalité ; débat public et démocratie écologique.

Responsabilités relatives au développement durable :

Membre de la Commission Coppens chargée de préparer la Charte de l’environnement désormais adossée à la Constitution française (juin 2002-juin 2003), membre du Conseil National du Développement Durable (14-01-03/01-09-06), ancien membre de la Commission Française du Développement Durable (avril 1996 – février 2002). Vice-président de la commission 6 du Grenelle français de l’environnement (Promouvoir des modes de développement écologiques favorables à l’emploi et à la compétitivité ; juin-octobre 2007) et du groupe d’études sur l’économie de fonctionnalité (janvier – octobre 2008). Membre de l’Organe de prospective de l’Etat de Vaud (depuis octobre 2008).

Membre du Conseil de l’environnement d’EDF (1999-2008), président du Conseil sociétal et membre du SD Panel d’EDF (depuis nov. 2008). Membre des Conseils scientifiques de l’ADEME, de l’IDDRI et du Musée des Confluences de la ville Lyon. Président du conseil scientifique de la fondation « Décider ensemble » (de la création à juin 2006). Membre du Comité de veille écologique de la Fondation Nicolas Hulot (depuis 2000) et du comité stratégique. Membre fondateur de l’IDDRI. Président du « Comité scientifique » pour le fonds GIS Futur de Generali Investments France (depuis septembre 2007). Membre du Conseil scientifique de l’Institut pour la ville en mouvement (depuis novembre 2008).

Responsabilités éditoriales :

Membre du comité de rédaction ou d’orientation des revues « Esprit », «Futuribles » et « Ecologie et politique ». Codirecteur des collections « Développement durable et innovation institutionnelle – DDII » aux Presses Universitaires de France et « Ecologie et spiritualité » chez Labor et Fides (premiers titres en 2011).

Julien Delord

E-mail: julien.delord@univ-brest.fr

Adresse professionnelle

IUFM de Brest

8, rue d’Avranches

29200 BREST

Formation

2003    Docteur en Philosophie et Épistémologie, Université Paris XII Val-de-Marne. Mention Très Honorable avec les félicitations unanimes du jury.

2002                Licence de Philosophie, Université Paris IV, Paris-Sorbonne.

2000                DEA d’Histoire et Philosophie des Sciences, Université Paris I. Mention Très Bien.

1998                DEA d’écologie (Paris VI – Paris XI – INA P-G).

Ingénieur de l’Institut National Agronomique Paris-Grignon

Expérience professionnelle

Sept. 2010- :          Maître de conférences en histoire et philosophie des sciences, IUFM, Université de Bretagne Occidentale (UBO), Brest. Membre de l’équipe de recherche PaHST (ISHS, UBO). Recherches sur l’histoire de la biologie marine et sur la philosophie de l’environnement.

2007-2009  :       Attaché  Temporaire  d’Enseignement  et  de  Recherche, École  Normale  Supérieure Paris, Laboratoire Centre d’Enseignement et de Recherche sur l’Environnement et la Société (CERES/ERTI). Recherches sur la philosophie de l’écologie, l’éthique de la conservation et des changements climatiques.

2005 – 2007 :  Chercheur postdoctorant au Konrad Lorenz Institute for Evolution and Cognition Research, Altenberg, Autriche.

Projet de recherché principal : « An epistemological inquiry of the Unified Neutral Theory of Ecology »  (Cf  http://kli.ac.at/research.html?personal/delord).

2000 – 2003 :           Allocataire de recherche sous la direction du Pr. Jean Gayon (Paris I). Intitulé de la thèse : « L’extinction d’espèce : histoire et enjeux éthiques d’un concept écologique ». Thèse en ligne: http://doxa.scd.univ-paris12.fr/theses/th0211085.pdf

Distinctions

– Thèse sélectionnée parmi les 30 finalistes du Prix Universitaire Le Monde 2004.

– 2nd prix du Concours 2004 Jeunes Chercheurs de l’Institut Français de la    Biodiversité.

Publications

Ouvrage :

L’extinction d’espèce : histoire d’un concept et enjeux éthiques, Publications scientifiques du MNHN, Collection « Archives », Paris, à paraître fin 2010.

Articles :

Revues internationales à comité de lecture :

Avec Léa Sébastien, « Pour une éthique de la dette écologique », Revue Vertigo, vol. 10, n°1, 2010.

« Extinction et fonctionnement des écosystèmes », Ciência & Ambiente, vol. 39, 2010.

« The Nature of Extinction », Studies in the History and Philosophy of Biological and Biomedical Sciences, Vol. 38, 2007, p. 656-667.

« Paths Towards a Proper Philosophy of Ecology », Biological Theory, Vol. 1, n°4, 2006, p. 425-429.

Autres articles récents:

« Biodiversité insaisissable et anarchisme écologique », in H.-S. Afeissa et P. Degeorges (Eds), Ecosophies : la philosophie à l’épreuve de l’écologie, Editions MF, Paris, à paraître en 2009.

« La recherche écologique à l’épreuve de la philosophie de l’environnement », Revue Labyrinthe, n°30, 2008, p. 81-97.

« Vers une écologie biotech ? » in Paul-Antoine Miquel (Ed.), Sciences du vivant et phenomenologie de la vie, Revue Noesis, n° 14, Automne 2008, p. 113-128.