Colloque de recherche

Théorisations de la guerre

à l’époque moderne et contemporaine

Université Paris Descartes-Sorbonne / Université de la Sorbonne Nouvelle – Paris III

29 et 30 mai 2009

Salle des commissions de la Sorbonne le 29 mai, Amphithéâtre Durkheim, Sorbonne, le 30 mai

Colloque organisé par Delphine THIVET (Université Paris Descartes)

Comité d’organisation :

Franck LESSAY (Université de la Sorbonne-nouvelle)

Yves Charles ZARKA (Université Paris Descartes)

Comité scientifique :

François LAROQUE (Université de la Sorbonne-nouvelle)

Bernard VALADE (Université Paris Descartes)

 Menace permanente dans la vie des sociétés humaines, la guerre a nourri dans l’histoire d’innombrables cris dénonçant son caractère terrible et les misères qui l’accompagnent. Elle n’a eu de cesse également, et dans une certaine mesure contradictoirement, de susciter perplexité et fascination, mettant la pensée au défi de parvenir à en saisir la nature. Nombreux ont été en effet les théoriciens désireux d’en circonscrire la réalité multiforme, d’en comprendre les modalités de déploiement, d’en déterminer les principes éventuels de limitation, voire même, – en particulier au plan civil – d’éradication. Des courants de pensée différents – théologiques, juridiques, réalistes, stratégiques ou pacifistes – se sont ainsi efforcés, depuis le début de l’époque moderne, de penser la guerre dans ses multiples dimensions, à la fois anthropologiques, morales, juridiques ou politiques. Ce colloque se propose précisément d’examiner les différentes conceptualisations dont le phénomène de la guerre moderne a pu faire l’objet dans l’œuvre de philosophes, de théologiens, de juristes ou de militaires, du début de l’époque moderne à l’époque contemporaine.

Une place particulière sera accordée à la philosophie politique de Thomas Hobbes en tant que celle-ci semble échapper à toutes les formes de catégorisation : ni pur « réalisme », ni pensée de la « raison d’État », d’une part,  ni idéalisme, « pacifisme », ou pensée de la guerre juste, d’autre part, il s’agira de montrer que sa philosophie occupe une place à part parmi ceux de ses prédécesseurs ou de ses contemporains qui, semblablement à lui, prirent la guerre pour objet de leur réflexion. ›

 Vendredi 29 mai 2009 ›

Sorbonne, Salle des commissions (entrée par le 46 rue Saint-Jacques)

Ÿ 9 h – Ouverture du colloque

Axel Kahn, Président de l’Université Paris Descartes

Yves Charles Zarka, Professeur de philosophie à l’Université Paris Descartes

Franck Lessay, Professeur de littérature et de civilisation britannique à l’Université de la Sorbonne nouvelle- Paris III

Delphine Thivet, Chargée de cours en philosophie à l’Université Paris Descartes

Ÿ 9 h 15  – Bernard Valade (Université Paris Descartes), La fondation de la polémologie

La guerre comme instrument du prince

Président de séance : Yves Charles Zarka (Université Paris Descartes)

Ÿ 9 h 45 – Mario Turchetti (Université de Fribourg), Le pacifisme d’Érasme : une révision

Ÿ 10 h 15 – Gianfranco Borrelli (Université Frédéric II), Machiavel et la raison d’État : la crise du jusnaturalisme catholique et la justification rationnelle de la guerre

Ÿ 10 h 45 – Discussion

Ÿ   11 h 10 Pause

Justification théologique et condamnation morale de la guerre pendant la conquête espagnole

Président de séance : Bernard Valade (Université Paris Descartes)

Ÿ 11 h 15 – Nestor Capdevila (Université Paris Ouest-Nanterre La Défense), Vitoria et la guerre : impérialisme et droit des gens

Ÿ 11 h 45 – Luis Mora (Université du Costa Rica), Guerre, barbarie et politique : la défense de l’Indien et la condamnation de la violence chez Las Casas

Ÿ 12 h 15 – Discussion

Religions en guerre

Président de séance : Jeffrey Andew Barash (Université de Picardie)

Ÿ 14 h 30 – Pierre-Jean Souriac (Université Jean Moulin – Lyon 3), Guerres de religion et guerre civile au XVIe siècle

Ÿ 15 h – Claire Gantet (Université Paris I Panthéon Sorbonne), Guerre juste, guerre sainte, paix raisonnable : théologiens et juristes face à la guerre de Trente ans (1618-1648)

Ÿ 15 h 30 – Discussion

Ÿ 15 h 50 – Pause

Sécularisation et juridicisation de la guerre

Président de séance : Robert Damien (Université Paris Ouest-Nanterre La Défense)

Ÿ 16 h – Delphine Thivet (Université Paris Descartes), Guerre en règle et ennemi légitime chez deux juristes du XVIe siècle, Alberico Gentili & Richard Zouche

Ÿ 16 h 30 – Hans Blom (Université Erasmus-Rotterdam), Grotius, Guerre, Guérilla. La violence entre défense de soi et punition

Ÿ 17 h  – Discussion

 Samedi 30 mai 2009 ›

Sorbonne, Amphithéâtre Durkheim

(entrée par le 1, rue Victor Cousin, Galerie Gerson, puis Galerie Claude Bernard au fond à gauche, Escalier I, 1e étage)

Guerre et paix chez Thomas Hobbes et ses contemporains

Président de séance : François Laroque (Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris III)

Ÿ 9 h 30 – Franck Lessay (Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris III), La paix, utopie ou point aveugle de la théorie politique hobbesienne ?

Ÿ 10 h – Pierre Lurbe (Université Rennes 2 – Haute Bretagne), « I hope this war shall be Christ’s triumph, Babylon’s ruin » : guerre légitime et guerre illégitime dans la pensée de Samuel Rutherford (1600-1661)

Ÿ 10 h 30 – Discussion

Ÿ 10 h  50 – Pause

Ÿ 11 h – Cécile Voisset-Veysseyre, Un implicite hobbesien : la guerre des sexes. Redéfinir la guerre selon Thomas Hobbes

Ÿ 11 h 30 – Tom Sorell (Université de Birmingham), Guerre, sécurité et économie politique chez Hobbes

Ÿ 12 h – Discussion

Guerre et le droit des gens chez Locke, Vattel et Kant

Président de séance : Franck Lessay (Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris III)

Ÿ 14 h – G.A.J. Rogers (Université de Keele), The State of Nature and the State of War in Locke

Ÿ 14 h 30 – Yves Charles Zarka (Université Paris Descartes), Vattel et la question de la guerre

Ÿ 15 h – Monique de Castillo (Université de Paris-Est), Comment la guerre contredit le réalisme politique. Sur Emmanuel Kant

Ÿ 15 h 30 – Discussion

Ÿ 15 h 50 Pause

Guerre moderne et montée aux extremes

Président de séance : Alain Laquièze (Université de la Sorbonne Nouvelle-Paris III)

Ÿ 16 h 10 – Étienne de Durand (IFRI), Que reste-t-il de Clausewitz ?

Ÿ 16 h 40 Charles Ramond (Université Michel de Montaigne Bordeaux 3), Achever Clausewitz ? Catastrophisme et apocalypse contemporains

Ÿ17 h 10 Robert Damien (Université Paris Ouest-Nanterre La Défense), Guerre et révolution à la fin du XXe siècle, l’impensé des médiations, l’impensable décision, une analyse critique des « guérillas populaires »

Ÿ 17 h 40 Discussion

Ÿ 18 h Clôture du colloque

Voir aussi : Programme_Colloque_Théorisations de la guerre_29-30_mai_2009