« Controverses environnementales sur la croissance et la décroissance : équité territoriale, sociale et politique »

Du 6 au 9 septembre 2011, Aix-les-bains.

« Controverses environnementales sur la croissance et la décroissance : équité territoriale, sociale et politique »

La controverse entre croissance et décroissance est tout à fait centrale aujourd’hui. Si elle relève tout d’abord d’une question économique, la discussion sur les critères ou indicateurs de la croissance atteste qu’autour de cette question c’est bien la définition de l’économie qui est remise en cause, en
particulier le modèle de l’homo economicus. La controverse couvre en réalité tous les secteurs depuis l’usage des ressources naturelles et de l’énergie jusqu’à la politique et le droit, en passant bien sûr par l’économie, la société, la psychologie, l’anthropologie et la démographie, sans oublier bien entendu la géographie et l’écologie. La notion de développement durable ne saurait être définie sans prendre position dans la controverse sur croissance (et quelle croissance) ou décroissance (et quelle décroissance).
Comme à l’accoutumée, notre groupe travaillera dans un cadre pluridisciplinaire en vue d’apporter des éclairages nouveaux sur le thème. Nous avons restructuré la liste des tables rondes en fonction des réponses que nous avons reçues et pour tenir compte des contraintes liées à la présence ou à l’absence des participants à tel ou tel moment du séminaire. Les interventions aux tables rondes devront être de 15 minutes. Les interventions seront suivies par de longues discussions pour que nous puissions réaliser un véritable croisement des savoirs et des expériences.

Mardi 6 septembre: Arrivée des participants

Mercredi 7 septembre

Accueil : Yves Charles Zarka et Marc Guérin

Introduction

Yves Charles Zarka : «Economie et choix de vie»

Table ronde 1 : Les paradigmes économiques de la croissance.

  • Coralie Raffenne : « Approche économique et droit de l’environnement: problème ou solution? ».
  • Yves Schaeffer « Croissance économique et inégalités territoriales ».
  • Alain Létourneau : « Diversité des niveaux d’interrogation dans la discussion sur la décroissance ».
  • François Gémenne : « Quelles sont les raisons de la pollution? ».
  • Nathalie Bertrand : « Les débats sur les indicateurs de développement ».
  • Discussion générale

Table ronde 2 : Croissance/décroissance : quels types de société ?

  • Jean‐Philippe Terreaux: « Croissance ou décroissance : équilibre(s) dynamique(s) précaire(s) ou spirale(s) inéluctable(s) ? »
  • André Lebeau : « La finitude des ressources et la nécessité d’une alternative radicale à la croissance »
  • François Gémenne : « Croissance et émission de gaz à effet de serre ».

Jeudi 8 septembre

Table ronde 3: Le bien-être peut-il être mesuré ?

  • Nathalie Blanc: « Des pistes de travail sur le thème de l’adaptation au changement climatique »
  • Marc Guérin : « L’intérêt et les limites des indicateurs territoriaux de développement durable comme appréciation du bien être »
  • Yves Charkes Zarka : « Démesure, mesure et juste mesure »

Table ronde 4 : La décroissance est-elle conciliable avec le développement durable ?

  • Alain Létourneau : « Gouvernance environnementale et la question de la décroissance ».
  • Denis Salles : « L’adaptation aux changements climatiques : recyclage ou nouveau paradigme ».
  • André Lebeau : « les limites internes de la technique comme limites à la croissance »

Rédaction en commun des premières conclusions.

Vendredi 9 septembre

Table ronde 5 : La décroissance permet-elle de repenser la désirabilité et l’équité ?

  • Julien Delord : « Rembourser notre dette écologique ou penser l’équité intergénérationnelle en situation de décroissance ».

  • Elodie Vieille‐Blanchard : « De la croissance zéro au développement soutenable : les effets paradoxaux du rapport Meadows » .

  • Sara Vigil : « Les conséquences d’une croissance radicale : le cas d’Alméria ».

  • Hélène Feertchak : « Fondements psychologiques de la désirabilité».

  • Alain Létourneau : « Pertes et glissements de statut, conflits et requêtes ».

Marc Guérin : « Les enseignements du séminaire »
Yves Charles Zarka : « Les projets »

Finalisation de la rédaction en commun des conclusions.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s