Luis Mora-Rodriguez: Bartolomé de Las Casas: Conquête, domination, souveraineté, PUF, Paris, 2012

Luis Mora

 

Les Indiens sont-ils des hommes ? Possèdent-ils une âme ? Quel droit l’Espagne a-t-elle de conquérir le Nouveau Monde ? Voilà les questions que soulèvent la découverte et l’exploration des territoires américains. Bartolomé de Las Casas est une figure centrale dans la compréhension des débats sur l’humanité, la guerre et le droit de conquête qui ont suivi cette « découverte ». Cet ouvrage revient sur les principaux traits de son œuvre, longtemps restreinte aux domaines religieux et éthique. Il explore également ses versants politique et philosophique : la guerre, les méthodes d’évangélisation, le pouvoir qui s’exerce sur les corps et les âmes. Le dominicain analyse et critique le système colonial, à l’instar de ses contemporains Francisco de Vitoria et Ginés de Sepúlveda, dont les œuvres sont également étudiées ici, mais, contrairement à eux, il formule une critique radicale de la domination. À l’heure des débats postcoloniaux, ce livre est un instrument essentiel pour comprendre les racines et les survivances du pouvoir colonial.

Table des matières

Première partie. — Las Casas et le système de domination coloniale

Chapitre 1. – Las Casas : l’homme du système
Découvrir le Nouveau Monde
Las Casas : colon et encomendero
Défense des Indiens et critique du système
Le travail politique et la réflexion théorique

Chapitre 2. – La domination comme système
Les bulles d’Alexandre VI
Le requerimiento : souveraineté et force
La logique de la domination : conquête, répartition, colonisation
La capitulation comme contrat politique et commercial

Chapitre 3. – Le droit du plus fort
La naissance de l’encomienda comme pratique économique
L’encomienda comme forme de gouvernement
L’encomienda et la tyrannie : la critique lascasienne du tissu colonial
L’encomienda comme régime d’esclavage
L’encomienda et l’éthique

Deuxième partie. — Guerre, discours et impérialisme

Chapitre 1. – Les théories de la guerre de conquête
Francisco de Vitoria
Ginés de Sepúlveda
Bartolomé de Las Casas

Chapitre 2. – Les discours de la domination
Expansion coloniale et imaginaire de l’altérité
L’expansion vers l’ouest et l’invention de l’autre
De la description au jugement : Les variations du discours sur l’autre
Discours historique et domination

Troisième partie. — L’alternative à la domination

Chapitre 1. – Gouverner un territoire conquis
Les pratiques de colonisation
La première réforme : entre « colonie » et « évangélisation »

Chapitre 2. – Conquête et légitimité
Empire et loi dans la pensée lascasienne
L’évangélisation selon les conquistadors
L’évangélisation selon Las Casas
Politique et restitution dans la pensée lascasienne

Conclusion

Luis Mora-Rodríguez est docteur en philosophie politique de l’université Paris René Descartes et professeur à l’Université du Costa Rica.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s