Controverses environnementales : biodiversité et politique

Du 24 au 27 novembre 2010 à Montpellier

Le séminaire de Montpellier, comme tous les précédents, est organisé autour de tables rondes et s’achèvera par la rédaction en commun de conclusions. Chacun peut choisir librement la (ou les) table(s) rondes de sa (ou de ses) intervention(s). La seule limite est organisationnelle : s’il y a trop de participants pour une table ronde nous réorganiserons la distribution des interventions. Celles-ci ne doivent pas dépasser 15 minutes, pour que nous ayons le temps de discuter, c’est-à-dire de corriger, de compléter ou de développer ce qui aura été dit. L’intérêt de notre groupe est d’être formé de spécialistes de disciplines très différentes. Les discussions ne sont donc pour ainsi dire jamais de pure forme, elles apportent le plus souvent des éclaircissements inattendus. La rédaction en commun se fera dans la matinée du samedi matin de manière à ce que nous puissions tous avoir un document de synthèse identique à la fin du séminaire.

Encore un mot, nous tâcherons de définir à la fin du séminaire la forme de publication qui résultera de nos travaux. Il s’agira certainement d’un livre dont nous fixerons le plan et les contributeurs sur place. Cette méthode permet à chacun de compléter son propos ou de le reprendre en fonction de ce qui aura été dit. Les contributions finales pourront être rédigées à la lumière de la perspective d’ensemble que chacun se fera à la fin du séminaire.

Mercredi 24 novembre

20h00 : Réception des participants et dîner.

Jeudi 25 novembre

8h30 — 10h15 : Interventions inaugurales sur la situation de notre groupe et sur les publications en cours :

  • Yves Charles ZARKA
  • Marc GUERIN

10h15 — 10h30 : Pause

10h30 —12h00 :

Table ronde 1 : Comment définir la biodiversité : équilibre et déséquilibre

  • Jean-Philippe TERREAUX : Quelques difficultés à évaluer la biodiversité ?
  • Isabelle MAUZ : Cultures épistémologiques et engagement des chercheurs en faveur de la biodiversité.
  • Jean-Jacques BRUN : Les espèces ingénieurs, innovations ou vieilles évidences ?

14h30 — 16h00 :

Table ronde 2 : Quels sont les types d’organisation de citoyens susceptibles de résister aux actions privées ou publiques qui compromettent la biodiversité ?

  • Marcel DJAMA : Les populations autochtones au cœur du débat sur la biodiversité. Retour sur l’article 8j de la CDB.
  • Yves Charles ZARKA : La  désobéissance civile est-elle justifiable ?

16h00 — 16h30 : Pause

16h30 — 18h00 :

Table ronde 3 : Quelles régulations nationales et internationales  seraient en mesure de ralentir, voir d’arrêter la dégradation de la biodiversité ?

  • Marcel DJAMA : Ce que le marché a fait, le marché peut-il le défaire ? A propos du débat sur le « Paiement des services Ecosystématiques » comme instrument de régulation.
  • Bertrand GUILLAUME : Les régulations de la biodiversité doivent-elles être externes au marché ?

Vendredi 26 novembre

9h00— 10h30 :

Table ronde 4 : Quels sont les effets attendus et les effets indésirables des actions favorables à la biodiversité ?

  • Virginie MARIS : Le piège de la monétarisation.
  • Nathalie BLANC : Effets aléatoires de la prise en compte de la biodiversité dans l’aménagement des territoires.

10h30 — 11h00 : Pause

11h00 —12h30 :

Table ronde 5: Que doit-on attendre des politiques publiques concernant le territoire : trame verte, trame bleue ?

  • Marc GUERIN : Perspectives de contribution de la recherche appliquées à l’analyse des politiques publiques en faveur de la biodiversité.
  • Nathalie BERTRAND : Trame verte et bleue, quel retour de l’Etat dans la gouvernance foncière ?
  • Nathalie BLANC : Quelle gestion en bien commun de la biodiversité dans les territoires ?

14h30 — 16h00 :

Table ronde 6 : Quel contenu pourrait-on donner à l’idée d’une politique de la biodiversité ?

  • Bertrand GUILLAUME : Politique et économie de la biodiversité.
  • Vanessa NUROCK : Prendre soin de la nature.
  • Yves Charles ZARKA : Pour une cosmopolitique de la biodiversité.

16h00 — 16h30 : Pause

16h30 — 18h30 :

Discussion générale sur les résultats des travaux des deux journées avec un premier bilan et la mise en place du plan de l’ouvrage qui résultera des travaux.

Samedi 27 novembre

8h30 — 12h30 : Rédaction en commun des conclusions du séminaire entre 8 et 10 pages.